Décès de Bernard STALTER

C’est avec une grande émotion empreinte d’une très grande tristesse que j’ai appris hier le décès de Bernard STALTER.
Pendant de nombreuses années, j’ai eu l’occasion de travailler à ses côtés au sein de la Chambre de Métiers d’Alsace. Que ce soit à cette époque, ou ultérieurement, notamment lorsqu’il a été en charge des chambres de métiers au niveau national, son engagement en faveur de la défense et de la promotion de l’artisanat, a toujours forcé l’admiration.
Par son dynamisme, son enthousiasme, sa grande perspicacité et son travail acharné, il n’a eu de cesse de rechercher le développement du secteur qui était le sien et dont, plus que quiconque, il connaissait les immenses potentialités pour l’économie non seulement de l’Alsace, mais également de toute la France.
Les circonstances actuelles font que la France aura besoin, dans les jours à venir, de tous ses atouts économiques et sociaux pour se relever. L’artisanat sera donc à nouveau en première ligne dans ce combat pour la prospérité et la qualité de vie des français.
Bernard STALTER ne sera malheureusement plus là pour le guider et va manquer à ces centaines de milliers d’entreprises qui comptaient sur lui.
Je forme cependant le vœu que son exemple en inspire bien d’autres, qui, comme lui, porteront les valeurs et les réussites de ce magnifique secteur.
À son épouse, Agnès, son fils Benjamin et tous ses proches, je présente mes plus sincères condoléances.

André REICHARDT, Sénateur du Bas-Rhin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *