Soutien aux communes forestières

J’ai eu l’occasion d’intervenir, par voie de courrier, auprès du Ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, afin de me faire le porte-voix des communes forestières.

En effet, l’Office National des Forêts a voté fin 2018 son budget, dans lequel est prévu que, désormais, l’ONF encaissera les ventes de bois des communes pour leur reverser ultérieurement, et ce, malgré l’opposition des représentants des communes forestières qui siègent au Conseil d’administration de l’ONF.

Cette décision, imposée aux communes forestières sans leur accord, est inacceptable car elle met en péril les trésoreries des communes forestières, déjà fragilisées par les baisses de dotations venant de l’Etat. Les communes forestières n’ont pas à être les argentiers de l’ONF et ont besoin immédiatement, sans temps de latence et sans intermédiaire, des revenus que rapportent les ventes de bois pour boucler leur budget.

Elles n’ont par ailleurs, aucune assurance que les sommes reversées le seront dans un « délai raisonnable », sachant qu’aujourd’hui l’Etat précise « qu’il lui est impossible d’annoncer un délai moyen pour cette nouvelle procédure ».

Ce dispositif complexe a été construit de toute pièce pour pallier les soucis de trésorerie de l’ONF et il ne présente strictement aucun avantage pour les communes forestières.

André REICHARDT, Sénateur du Bas-Rhin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *