Ma réaction aux propos du Président MACRON sur la loi de 1905

J’ai souhaité réagir aux propos tenus par le Président MACRON sur la loi de 1905 :

Le Président de la République, Emmanuel MACRON, se dit prêt à réformer la loi de 1905 afin de réduire l’influence étrangère et prévenir les dérives intégristes. Il est notamment proposé d’unifier, sous le régime des associations cultuelles (de la loi de 1905), toutes les associations en charge de l’exercice public d’un culte ou de la gestion d’un lieu de culte, de quelle que confession que ce soit de recourir au seul dispositif de la loi de 1905 pour la gestion d’un lieu de culte, au détriment de la loi de 1901.

C’est principalement ce que j’ai proposé dans la proposition de loi tendant à imposer aux ministres du culte de justifier d’une formation les qualifiant à l’exercice de ce culte. J’avais déjà mis l’accent, avec ma collègue Nathalie GOULET (co-auteur). (1)

Aussi, j’espère que les dispositions de cette proposition de loi, auxquelles s’étaient opposés le Rapporteur et le Gouvernement lors de son examen par le Sénat en juin dernier, ainsi que les autres pistes suggérées par la mission d’information sénatoriale sur l’organisation, la place et le financement de l’Islam de France et de ses lieux de culte, dont j’étais co-rapporteur, puissent se faire l’écho des réflexions gouvernementales à venir. (2)

(1) Proposition de loi n° 30 tendant à imposer aux ministres du culte de justifier d’une formation les qualifiant à l’exercice de ce culte – 2017

(2) Rapport d’information, « De l’Islam en France à un Islam de France : établir la transparence et lever les ambiguïtés » – 2016

André REICHARDT, Sénateur du Bas-Rhin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *