Edito – Automne 2011

J’ai le plaisir de vous accueillir sur mon site internet qui témoigne de mon activité aux cours de ces premiers mois en tant que Sénateur, un engagement au quotidien au service des élus de terrain et de tous nos concitoyens du Bas-Rhin.

Comme vous le savez, j’ai succédé au Sénat à Philippe RICHERT  après sa nomination au gouvernement comme Ministre chargé des Collectivités territoriales. J’ai effectivement pris mes fonctions en janvier 2011, lors de la reprise de la session parlementaire, prenant mes marques dans cette vénérable institution de notre démocratie, et découvrant la richesse et la complexité du travail parlementaire.

Dans un premier temps, j’ai  été amené à siéger, comme mon prédécesseur, dans la Commission « Culture » du Sénat. Juriste de formation, docteur en droit, j’ai tout naturellement souhaité intégrer la Commission des Lois. Chaque sénateur ne pouvant siéger que dans une seule à la fois des 6 commissions permanentes du Sénat, c’est à l’occasion de l’entrée au gouvernement de Gérard LONGUET  qu’une place se libéra au printemps, me permettant ainsi d’intégrer la prestigieuse Commission des Lois, dans laquelle avaient siégé en leur temps Marcel RUDLOFF, Daniel HOEFFEL et Hubert HAENEL, et où nous sommes aujourd’hui deux élus alsaciens avec ma collègue haut-rhinoise Catherine TROENDLE.

Au Sénat, une activité parlementaire intense :

Fidèle à mes convictions et à ma famille politique d’origine, j’ai dès mon entrée en fonction tout naturellement rejoint le Groupe UMP du Sénat, qui est présidé aujourd’hui par le Sénateur-Maire de Marseille Jean-Claude GAUDIN.

Avec les sénateurs de la Majorité, j’ai ainsi pu soutenir et contribuer à la courageuse politique réformatrice menée par le Président de la République Nicolas SARKOZY et le gouvernement de François FILLON, à travers  l’examen des nombreux textes qui ont été présentés au Parlement au cours de ce début d’année 2011 : réforme de la garde à vue, sécurité intérieure, immigration et nationalité, création du Défenseur des Droits, bioéthique, instauration de jurés populaires en pénal, création de la prime salariale, loi constitutionnelle sur l’équilibre des finances publiques (« règle d’or »), etc…

Depuis le début de l’année 2011, ce sont ainsi 111 projets de loi (d’initiative gouvernementale) et 120 propositions de loi (d’initiative parlementaire) qui ont été examinés par le Sénat, sans compter les propositions de résolutions, et les nombreuses questions au gouvernement. J’ai concentré mes interventions dans 3 domaines en particulier qui retiennent mon attention :  les questions juridiques que je peux désormais travailler au sein de la commission des Lois; le monde économique et l’emploi ( avec ma participation à la mission commune d’information sur Pôle emploi, et surtout la mission sur les qualifications dans l’artisanat qui m’a été confiée à ma demande) ; et la défense des intérêts de l’Alsace et des collectivités alsaciennes ( droit local, bilinguisme, défense des institutions européennes à Strasbourg, réforme des collectivités territoriales et de l’intercommunalité, tram-train, sapeurs pompiers)

J’ai œuvré en bonne entente avec mes collègues sénateurs de la Majorité alsacienne, Fabienne KELLER, Esther SITTLER, Francis GRIGNON pour  le Bas-Rhin, et Catherine TROENDLE, Jean-Louis LORRAIN et Jean-Marie BOCKEL pour le Haut-Rhin, en travaillant ensemble sur de nombreux dossiers, et en cosignant avec plusieurs d’entre eux des propositions d’amendements ou de lois.

Je reste aussi persuadé que nous obtiendrons de meilleurs résultats en unissant nos forces et nos compétences, au-delà des éventuelles divergences politiques ou locales. J’ai ainsi initié une démarche commune de 29 parlementaires alsaciens et mosellans, représentant toutes les sensibilités politiques et tous les territoires, pour défendre notre droit local

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *